La fantaisie post-romantique

Portada
Jean-Louis Cabanès, Jean-Pierre Saïdah
Presses universitaires du Mirail, 2003 - 648 páginas
Des écrivains aussi divers que Hugo, Nerval, Gautier, Champfleury ou les frères Goncourt se sont réclamés de la fantaisie, dessinant en cela un paysage littéraire allant du pittoresque blagueur au merveilleux, du fantasque au fantastique, du grotesque à l'arabesque, de la vraisemblance contestée à la satire, la caricature, la parodie ou la pantomime. La fantaisie, c'est aussi l'excentricité sous toutes ses formes : excentricité narrative, personnages d'excentriques chers à Champfleury, excentricité sociale des bohèmes et des dandys. C'est bien la muse de " la génération poétique de 1860 ". Mais si cette fantaisie prétend être l'expression de l'imagination créatrice, il arrive aussi qu'elle rencontre les codes journalistiques : elle s'incarne alors dans la prose blagueuse d'Aurélien Scholl ou de Charles Monselet. Les contributions de ce volume adoptent d'abord une perspective sociocritique ou historienne qui, sans négliger les minores, explore une période relativement peu connue de l'histoire littéraire (1845-1860), au carrefour du réalisme et du renouveau des formes poétiques. Une approche " poéticienne " analyse en outre la fantaisie, dans sa rhétorique et ses modalités, comme catégorie esthétique. On voit en quoi cette réflexion peut enrichir notre compréhension des modernités littéraires.

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Contenido

Présentation
7
Si Shakespeare métait conté
71
leuvre critique de Baudelaire
91
Derechos de autor

Otras 13 secciones no mostradas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Información bibliográfica