Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Volumen29

Portada
Firmin Didot fréres, fils et cie, 1859
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 603 - Il n'a jamais été guerrier, quoiqu'il fût très soldat. Il n'a jamais été, par lui-même, bon courtisan, quoiqu'il ait eu toujours bonne intention de l'être. Il n'a jamais été bon homme de parti, quoique toute sa vie il y ait été engagé. Cet air de honte et de timidité que vous lui voyez dans la vie civile s'étoit tourné, dans les affaires, en air d'apologie.
Página 397 - Tableaux Hiéroglyphiques pour exprimer toutes conceptions à la façon des Égyptiens, par figures et images des choses, au lieu de. lettres, avec plusieurs interprétations des songes et prodiges...
Página 93 - Bien que le gouvernement provisoire agisse uniquement au nom du peuple français et qu'il préfère ' la forme républicaine, ni le peuple de Paris ni le gouvernement provisoire ne prétendent substituer leur opinion à l'opinion des citoyens, qui seront consultés sur la forme définitive du gouvernement que proclame la souveraineté du peuple.
Página 95 - ... enfin, déclaration d'alliance et d'amitié à tous les peuples. Si la France a la conscience de sa part de mission libérale et civilisatrice dans le siècle, il n'ya pas un de ces mots qui signifie guerre.
Página 633 - Or lorsque l'âme désire , elle juge qu'un seul objet peut satifaire ses besoins ; ou bien elle juge que plusieurs objets sont propres à les satisfaire. Dans ce dernier cas, il arrive souvent qu'elle prend une détermination , c'est-à-dire , que l'action des facultés qui se partageait entre deux ou plusieurs objets , cesse de se partager ainsi pour se porter tout entière vers un seul : l'âme le choisit, elle le veut, elle le préfère. Cette préférence , qui naît du désir , va elle-même...
Página 389 - Dénonciation au public du Voyage d'un soi-disant Figaro en Espagne, par le véritable Figaro, 1785, in-12.
Página 91 - ... si elle nous laisse descendre jusqu'aux tragédies de la corruption; si elle laisse affliger, humilier la nation et la postérité par l'improbité des pouvoirs publics, elle tomberait, cette royauté, soyez-en sûrs ! Elle tomberait non dans son sang, comme celle de 89, mais elle tomberait dans son piège.
Página 97 - Je le répète, nous pourrons périr à l'œuvre par sa faute, nous, mais la perte de la République ne nous sera pas imputée. Oui, quelque chose qui arrive, il sera beau dans l'histoire d'avoir tenté la République ; la République, telle que nous l'avons proclamée, conçue, ébauchée -quatre mois, la République d'enthousiasme, de modération, de fraternité, de paix, de protection à la société, à la propriété, à la religion, à la famille, la République de Washington.
Página 97 - ... s'il veut abdiquer sa sûreté, sa dignité, sa liberté entre les mains d'une réminiscence d'Empire ; s'il dit : Ramenez-moi aux carrières de la vieille monarchie ; s'il nous désavoue et se désavoue lui-même, eh bien!
Página 165 - Lamennais, pressés de l'impérieux besoin de renouer, pour ainsi dire, avec Dieu, de combler le vide immense que la religion en se retirant a laissé en eux, redeviennent chrétiens, qu'on ne s'imagine pas que le christianisme auquel ils se rattacheront puisse être jamais celui qu'on leur présente sous le nom de catholicisme.

Información bibliográfica